Philosophie

L’Ayurvéda applique dans ses fondements la philosophie du Samkhya, dont la théorie a été élaborée par le sage Kapila.

Le Samkhya Darsana (philosophie) fait partie des 6 écoles orthodoxes de philosophies indiennes et il est aussi considéré comme le plus ancien.

Le Samkhya est une philosophie réaliste, qui explique l’univers par une théorie d’évolution basée sur la relation de cause à effet, “ce qui est appelé cause est l’état non-manifesté de l’effet et ce qui est appelé effet est l’état manifesté de la cause”. Pour ainsi dire, rien ne sort du néant.

L’Homme est un microcosme, l’Univers un macrocosme. L’organisation de l’Homme fait écho à celle de l’Univers, à moindre échelle bien sûr. Voyons cela de plus près:

La nature est considérée comme une force qui fonctionne mécaniquement. Toutes les causes et effets sont latents. Ainsi elle ne crée rien de nouveau, mais transforme de la matière qu’elle porte déjà en elle.

Le Samkhya affirme que le monde est réel, qu’il existe et qu’il proviendrait donc de quelque chose qui existe – mais de non-manifesté – et qui contiendrait virtuellement toutes les choses en attente d’être manifestées. Tout objet se retrouve obligatoirement dans une des deux catégories suivantes:

  • Prakrti (non-manifesté, entité solitaire) et
  • Purusha (conscience principale, entité plurielle).

La mère des choses matérielles est appelée Prakrti ou principe matériel non-manifesté. Elle est définie comme un état d’équilibre parfait entre les 3 Guna (propriétés): Sattva, Rajas et Tamas. Ces Guna se manifestent uniquement lorsqu’il y a un déséquilibre: par exemple si l’une des trois domine les autres. Ainsi Prakrti demeure latent aussi longtemps que les 3 Guna sont en équilibre.

SATTVA

RAJAS

TAMAS

Illuminateur

Initiateur

Contrôleur

Manifestation

Evolution

Conservation

Le Samkhya explique le monde par une suite de transformations, de passages de causes matérielles à effets manifestés. Il progresse ainsi du plus général vers le plus particulier, du plus subtil vers le plus grossier et non en sens inverse. L’ensemble détermine toutes les qualités des parties composantes, alors que la somme des propriétés des parties ne suffit pas pour expliquer les propriétés de l’ensemble.

A l’origine de la création, une vibration s’élève dans Prakrti, perturbant son état d’équilibre et libérant les Guna. Rajas agit sur Sattva formant  Mahat (Buddhi), la conscience universelle, qui ensuite fit surgir Ahamkara (cogito), le principe d’identité personnelle et d’individuation.

La transformation d’Ahamkara varie selon qu’elle est influencée par Sattva ou Tamas.

  • modifications sattviques donnent naissance aux Indriya (5 perceptions motrices, 5 perceptions sensorielles et Manas (conscience individuelle).
  • modifications tamasiques donnent naissance aux Tanmatra (les substances de perceptions), qui sont la forme simple et subtile des 5 éléments cosmiques, et qui ensuite laissent l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre se dévoiler.

Les 5 sens sont également le produit des 5 éléments:

Les éléments

Les organes de sens

Les perceptions sensorielles

TERRE

le nez

l’odorat

EAU

les papilles gustatives,

 la langue

le goût

FEU

les yeux

la vue

AIR

la peau

le toucher

ETHER

l’oreille

le son

Tout ce qui existe est composé des 5 éléments cosmiques présents simultanément mais dans des proportions variables. Le même principe s’applique donc au corps humain. Aux 5 éléments correspondent les 5 perceptions sensorielles, mais pour l’Ayurvéda cela signifie surtout 5 degrés de croissance de la matière: subtil – gazeux – clair – liquide – solide.

L’Ayurvéda a établi une liste de propriétés (gurvadi guna) qui suffit pour caractériser chaque élément et qui permet de classer les substances médicales selon les éléments auxquels elles appartiennent et d’en déduire les propriétés thérapeutiques.

Jusqu’à présent ce monde est sans intelligence parce que sa cause Prakrti est sans conscience. Il n’existe et ne fonctionne pas pour son propre compte. C’est pourquoi il a besoin de Purusha, le principe de pure conscience et d’indépendance. (Tiré de Principes des philosophies orientales)

Prakrti est essentiellement en mouvement (principe du Devenir) et Purusha existe et ne se transforme jamais (principe de l’Être).

Pour l’Ayurvéda, l’Homme reflète l’organisation de l’univers décrit par le Samkhya. L’Homme comme microcosme, présente donc les mêmes niveaux de l’existence et la même transformation permanente que l’univers (macrocosme).

Chaque individu est un mini-univers.

” Ils vivent en paix, ceux qui se voient en toute chose et voient tout en eux.”

Bhagavad Gita

 

Les 5 éléments se combinent et ont la capacité de créer des fonctions physiologiques et bioénergétiques appelées dosha.

Eléments

Dosha

AIR + ETHER

VATA

FEU + EAU

PITTA

TERRE + EAU

KAPHA